Lundi 9/01/2023 à 14h en salle du Conseil

Résumé :

Being socially excluded is a generally painful experience that most individuals can relate to against the background of their own experiences, for instance, at school or work. The first reflexive reaction to social exclusion is often conceptualized as direct and independent of situational influence. Here I present a different perspective that conceptualizes reactions to ostracism as fundamentally cognitively mediated. This perspective emphasizes the role of individuals’ subjective construal of the objective not-being-part situation. I review several findings that question an unmitigated direct response and suggest that social and physical pain may not overlap as much as previously thought.

 

À lire aussi

Soutenance de thèse de Lucie-Anna Lankester

Laïcité(s) à double sens : Comment le contexte macro-sociétal national sert et détermine des régulations antagonistes des réponses exogroupes Thèse dirigée par Théodore Alexopoulos Soutenance le vendredi 9 décembre à 14h en salle 1029 © Résumé : L’étude des réponses...

Soutenance de thèse de Lola Girerd

L'idéologie néolibérale : justification des inégalités de genre et frein à l'action collective féministe Thèse dirigée par Virginie Bonnot Soutenance le vendredi 2 décembre à 13h30 en salle 1029 © Résumé : Etudier les freins à l’engagement des femmes dans des actions...

Programme séminaires LPS 2022 – 23

Date : un lundi par mois à 14hLieu : 5017 © - Le 10 Octobre 2022 : Roy Baumeister - Le 28 Novembre 2022 : Aurélien Gratton -(Université Savoir Mont-Blanc)- Le 09 Janvier 2023 : Rainer Greifeneder (Université de Bâle)- Le 13 Février 2023 : Octavia- Le 27 Mars 2023 :...